Les Chorotegas et les poteries de Guaitil


Dans la péninsule de Nicoya avant de rejoindre Tambor, j’ai fait un détour sur la route et je me suis arrêtée dans un village qui se nomme Guaitil et où une petite communauté d’Indiens vit et prospère. La route était très pittoresque, dans un paysage plat et sec. De très beaux arbres fleuris en blanc ou avec des grappes jaunes entouraient la route.

Ils se nomment les Chorotegas ou « Choluteca ». Leurs origines pourraient provenir de la ville de Cholula, dans les Chiapas au Mexique près de Puebla, déplacés par le peuple Nahuas. Ils seraient arrivés au Costa Rica au VI ou VIIe siècle. Ils sont entre 500 et 1000.

Le mot « Choluteca » proviendrait du mot « Choloitecah » dans la langue Nahuati et cela signifie les habitants de Cholula ou personnes ayant fui.

On parle aussi du peuple mangue (leur langue est l’oto-mangue) en particulier à Guaitil. Il a perdu sa langue, sa culture et a été assimilé au Costa Rica.

Les Dieux de ces peuples sont Tipotani, – auteur de la création, le Dieu Nenbithia et la Déesse Nenguitamali le soleil et la lune. Ils ont aussi des figures divines telles que les dieux de la guerre, de l’eau, du maïs, etc…

Les prêtres chorotegas étaient des experts en astronomie et mathématiques.

Mais aujourd’hui ils sont spécialistes de la poterie avec un artisanat très développé. Les hommes et les femmes réalisent des objets en céramique aux couleurs rouges et noires. Cela reste une tradition préservée. Ils fabriquent des céramiques et des figurines indigènes magnifiques en terre cuite et selon une tradition ancestrale.

Ils représentent aussi des animaux.

Pour réaliser leurs poteries ils prennent de la terre sous leurs pieds qu’ils concassent dans un gros mortier en bois du cru et la transforment en une fine poudre grise. Ils la mélangent avec le l’eau pour faire comme une pâte, sorte de glaise. Ils en font une boule qu’ils mettent sur un cylindre de roue (sorte de tour à la mode Chorotegas) qui leur permet de faire monter la terre et de réaliser un pot ou tout autre sujet, selon leur inspiration.

Non loin ils ont un four à même le sol qu’il font chauffer avec du petit bois et une fois la céramique réalisée en glaise ils la font cuire.

Après ils prennent des plantes qu’ils diluent dans de l’eau pour réaliser les couleurs et font des dessins pour peindre les poteries. Les couleurs sont marrons, vertes, ocres, rouges et noires.

Je vous laisse découvrir un exemplaire de leurs œuvres.

Un petit garçon étaient avec ses parents et je me suis fais un plaisir de le photographier tout sage et droit comme un i sur son siège. Il a un très beau visage.

Un endroit où se rendre pour sentir ce peuple aux traditions encore existantes.

Paris le 30 juillet 2022.

Catégories :Amérique centrale, Costa RicaTags:, , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :