Lacoste, le domaine de Pierre Cardin


Par un jour ensoleillé me voici partie à parcourir le village de Lacoste à la recherche du château où vécut Pierre Cardin.

Il faut pour arriver au sommet du village, grimper les rues pentues, faites de grandes marches aux pavés bien agencés et passer un certain nombre de portiques. Monter puis encore monter et enfin atteindre les murailles, enceinte de ce village.

On se retrouve alors dans le no-man’s land du fort et en dessous du pont levis. De grandes herbes folles en pavent le chemin et des roches vous font se tordre les chevilles.

Mais que ne ferait-on pas pour aller visiter le château et imaginer la vue que nous pouvons avoir sur le Lubéron, la ville de Bonnieux et bien d’autres joliesses.

Ce jour-là le vent soufflait comme le mistral peut donner parfois. C’était impressionnant et même temps angoissant car il vous poussait fortement vers le vide.

Deux grandes mains vous accueillaient sur le parvis du château du Marquis de Sade, reçu en cadeau de mariage en 1763. Il faut dire que ce château sera sa terre d’accueil, fuyant la cour et les scandales qu’il y provoqua.

En 1768 suite à un nouveau scandale (accusé de viol par Mme Rose Keller) il est obligé de se retirer sur ses terres.

Il partagera la fin de sa vie entre ce château et la prison de Vincennes. Ce dernier sera laissé à l’abandon et sera même pillé. Ses pierres seront vendues une à une.

Entre 1943 et 1952 Monsieur Bouër commence à rénover le château et à sa mort sa veuve fait appel à Pierre Cardin dans l’espoir de trouver un mécène pour continuer sa rénovation.

Pierre Cardin, sous le charme du village de Lacoste, en 2001, décide de reprendre le flambeau. Pendant cinq ans Pierre Cardin va faire consolider le château et le rénove pour y s’y installer.

A côté du château il fait construire un théâtre dans les carrières et s’investit de plus en plus dans ce village en rachetant les maisons et les restaurant.

De grandes œuvres vous accueillent devant le pont levis où le portrait stylisé de Cardin ou de Sade fait figure. L’une d’elle « les bras de bienvenue » d’Alexander Bourganov vous tendent les bras pour vous montrer le chemin. Et l’autre représente « le buste du Marquis de Sade » du même artiste.

A l’autre extrémité « Un arbre de vie » d’Ettore Greco vous montre le monde qui vous entoure et les beautés du Lubéron.

Passé la porte on est conquis par les œuvres qui siègent là et vous font signe d’entrer et de vous délasser. Un éléphant rose vous montre le chemin et j’en ressens comme un clin d’œil à l’Inde qui m’est si chère.

Un pied vous fait un pied de nez avec sa clef de sol qui vous invite dans le monde de la musique si chère à Cardin.

Le château est formé d’une tour avec un étage.  Au rez-de-chaussée une grande salle coin salon se continue dans une salle à manger avec un buffet juste magnifique.

Puis on monte un escalier très raide pour atteindre le premier étage où un salon « ottoman » vous attend et dont les sofas vous tendent les bras. Les voutes du plafond vous transportent dans la Renaissance et vous envoutent.

En redescendant de grandes salles en longueur aux plafonds voutés vous rafraichissent – bonheur quand à l’extérieur il fait plus de 30° !

Une grande salle vous offre le plaisir de voir des œuvres d’art qui me font penser aux œuvres de Nikki de Saint-Phalle.

Et surtout à travers les fenêtres nous pouvons admirer les beautés du paysage environnant.

Car le clou de ce château c’est la vue plongeante sur les environs de Lacoste. On admire les collines d’où émerge Bonnieux ; on peut deviner les champs de vignes qui font un rosé si particulier ; les forets de hêtres et les oliviers qui ondulent sous le vent.

Et lorsque l’on ressort du château on ne peut qu’en admirer sa façade droite et austère qui vous surplombe et vous rend tout petit.

Je remercie Isabelle et Eric pour cette très belle découverte de cet été.

N’hésitez pas à vous rendre au Festival de Lacoste dans les carrières du Château du Marquis de Sade pour profiter des films qui parsèment notre vie et en font des incontournables. Comme celui que nous avions visionné : « West Side Story ».

Paris, 29 aout 21.

Catégories :Europe, FranceTags:, , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :