Balade d’Automne


Il est un jour où les feuilles roussissent, rougissent et accommodent la nature de couleurs jaunes variées, de tons ocre.

Nous y sommes et j’ai une impression de douceur colorée qui parfume la nature et la rend audacieuse.

Marcher dans les parcs est juste une joie, sentir ses pieds fouiller les feuilles jaunes amalgamées les unes aux autres sur le sol recouvert de gouttes de pluie, flairer l’humidité et ressentir l’odeur âcre du champignon effleurant notre ouïe. Regarder ces arbres dont chaque feuille joue des gammes jaunes qui se fondent dans le paysage et crée une œuvre d’art à elle seule.

Apprécier cette rangée d’arbres orange-rouge qui font une haie d’honneur aux passants qui flânent en cet après-midi gris.

Lever les yeux vers cette haie d’arbres rosâtres qui ferment le ciel et vous bouchent la vue. Mais quelle vue ! Ces troncs bien droits, noirs foncés, recouverts de ce rose foncé qui éclate et contraste avec le vert des arbres dans le fond. C’est un miracle cette couleur ! Je m’y pâme et me repais de ce coloris si insolite. Les branches font des circonvolutions et le noir brun ressort comme pour mieux attirer les yeux du péquin qui erre en ces lieux.

Une petite fille trempe et traine ses pieds dans la flaque d’eau boueuse du jardin et découvre l’étendue de sa vie à venir.

Les fleurs mauves font un pied de nez au temps qui menace de faire dégringoler une pluie drue. Le palmier avec ses dattes orange dorées vous fait voyager et vous vous demandez comment est-ce possible d’avoir ces fruits gouteux à cette saison orageuse.

Les capucines vous découvrent les couleurs jaune, orange et rouge qui parsèment leurs feuilles vertes et vous vous dites que la nature est belle lorsqu’elle se parent de ces multiples coloris.

Et je regarde ces feuilles jaunes qui égrènent le ciel et le sol comme une pluie d’étoiles filantes comme si nos jours étaient comptés !

Rien n’est plus beau que l’ocre rougeoyant qui ondule selon le vent et donne envie d’enfouir son visage dedans.

Que l’automne est beau et qu’il fait bon en découvrir les secrets.

« Feuille d’automne,

Feuille de vie,

Feuille d’amour,

Jaune dorée,

Rouge, vert pâle,

Feuille ayant vécu,

Connaissant le plaisir, la joie, le bonheur,

Tu virevoltes

Danses parmi les vents, les pluies, les orages,

Tu sèmes ton courage, à qui veut l’entendre,

Tu es la feuille d’automne,

Jonchant le sol.

Après cet envol,

Tu es triste,

Tu pleures ton malheur,

Ne plus crier et donner le bonheur de la vie,

Feuilles aux couleurs dorées,

Tu es morte,

Les passants t’ignorent,

Tu les as priés, pressés de te rendre à la vie,

Mais la mort t’a saisie,

Sur le béton triste de la ville.

Sans enterrement, sans cris, sans noir,

Le soleil t’a manqué,

Tu es morte. »

(Octobre 1978)

Paris, le 25 octobre 2020.

Catégories :Europe, FranceTags:, , ,

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :