Varengeville sur mer où repose Braque


Un petit tour en Normandie du côté de Dieppe vous amène vers le cimetière marin où repose Braque.

A quelques kilomètres de Dieppe une petite ville nichée dans la forêt des bords de mer, entourée de magnifiques villas, cachées dans la verdure et le parc de Moutiers.

Et sur le bord de la falaise se trouve le cimetière marin qui surplombe la mer et l’église de Varengeville sur Mer.

Toute cette région est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Je comprends pourquoi, après avoir réalisé les cinq vitraux de l’église de Varengeville sur mer, Braque ait voulu reposer pour l’éternité à cet endroit.

Il n’y a pas lieu plus paisible et avec vue imprenable sur les falaises de craies et sur la mer et ses vagues.

Comme ce dernier disait : « J’ai le souci de me mettre à l’unisson de la nature. Bien plus que de la copier ».

Ce lieu est magique, reposant et apaisant. La côte d’Albâtre vous apparait dans toute sa splendeur. On peut même certain jour voir jusqu’au cap Le Hourdel près de Saint Valéry en Somme. Les couleurs que vous renvoient la mer et le ciel sont irréalistes et vous donnent un accord parfait entre le lieu, la couleur et la lumière. On a devant soi une véritable palette d’artiste entre la craie mousseuse, striée de filons de silex, et le marron de la terre et le vert intense ou turquoise de l’eau.

Braque a réalisé dans cette église des vitraux bleus modernes qui illuminent l’église romane.

Il s’est éteint le 31 aout 1963 et des obsèques nationales ont été organisées par André Malraux. Il passe sa fin de vie à Varengeville sur mer. Il y trouve la sérénité qui souvent se concrétise par la peinture d’un oiseau. Oiseau décoré que l’on retrouve sur sa tombe.

Mais dans ce cimetière un salon de peintres et artistes tiennent des conciliabules entre eux : Braque, Jean-François Auburtin, Georges de Porto Riche, Albert Roussel. Et des gens normaux comme vous et moi.

Et puis ce petit monde de l’au-delà reste bien avec le monde lointain de l’éternité car pour vous approcher il faut entrer dans le saint des saints, passer le mur de pierre pour pouvoir vous promener et découvrir les tombes de ces Grands.

Et puis pouvoir entrer dans l’église par la porte du coté droit et avoir le souffle coupé en voyant le rai de lumière coloré qui vous irradie. Tout cet endroit est dans la lumière des vitraux bleus, jaunes, gris marron…. Tout se colore, éclaire de lumières différentes, bariolées la nef et vous transpose. Tout est sobre, emprunt de bonté et de gratitude. Et entendre les cloches sonner vous transporte. Je vous laisse écouter ce moment de paix et d’élévation de l’âme.

Et le plafond de l’église en forme de bateau retourné comme on en trouve beaucoup dans la région donne de la hauteur à l’endroit.

A gauche dans le fond un Christ roux à la peau translucide de Michel Ciry dont un musée a vu jour ces dernières années dans la ville. Et puis en se retournant on peut apercevoir les vitraux de Braque et d’Ubac. Ils vous irradient Bleu, rouges, marron, gris clair – des couleurs absolues qui avec le soleil changent de couleur et rendent l’église immatérielle. Certains font comme des négatifs photographiques.

Je ne me lasse pas de parcourir les allées et surtout d’aller poser un cierge devant la Vierge.

Et je me retourne et admire un pilier de roman pur avec des bonhommes enroulés dont un ressemble à un chef indien – le gisant, des torsades striées et des coquilles Saint-Jacques.

Et puis en parcourant le cimetière la vue sublime même si le temps est gris – le contraste entre le vert foncé des arbres, le bleu turquoise de la mer qui vire au gris et l’écume de la mer se fracassant sur les falaises rend la vue irréelle. Et les plages de sable blond vous absorbent le regard. Et les nuages menaçants qui tourbillonnent au-dessus de nos têtes ajoutent à ce paysage un aspect dantesque. S’ajoutent les vaches au paysage et les fleurs jaunes sur de grandes tiges qui fleurent bon le miel.

Vous êtes bien en Normandie.

Bon plaisir !

Paris 19 juillet 2020.

Catégories :Europe, FranceTags:, , , , , , , , , ,

1 commentaire

  1. De merveilleux vitraux et une belle visite ! Je ne savais pas que Braque y était enterré ! Merci

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :