J-38 Confinement – Vue de ma fenêtre


Nous vivons depuis 38 jours le confinement avec des hauts et des bas et cela commence à se ressentir car un certain relâchement dans la population fait jour.

Le calme existant les derniers temps change de manière drastique.

Les bruits autour de ma fenêtre augmentent : bus à la même allure et au même temp ;, mobylettes de livreurs Uber ou autres qui n’arrêtent pas de tourner, démarrer, de « vroovroomer » ou s’arrêter, auquel s’ajoute leurs papotages et leurs conversations téléphoniques inintéressantes devant un kebab ; les gosses qui piaillent toujours devant le kebab et qui ne connaissent pas la distanciation ; les voitures – bruit incessant qui redonne la configuration passée de la rue mais à un niveau de décibels moindre, mais trop élevé après le calme agréable subi ; les passants qui à partir de 17h se promènent en grappe comme si de rien était ! ; les camions poubelle qui oeuvrent pour le bien de la société consommatrice que nous sommes et qui en temps de confinement ne s’arrête pas !

La vie reprend alors que nous devrions tous être toujours confinés ! Une certaine agitation se fait et elle est compréhensible en un sens mais inadmissible en terme sanitaire. Chacun à sa manière fait en sorte de ruser des injonctions de l’Etat et cela se voit.

Des périodes de calme qui imprègnent la rue et d’autres de bruits incessants qui vous prennent la tête. C’est le rythme de la journée up and down qui met par moments les nerfs à vif et qui donne envie de se télétransporter ailleurs dans la nature. Et puis le calme revient enserrer la ville et la rue à mon grand bonheur.

Tout ceci est entrecoupé des cloches de l’église voisine qui sonnent au rythme des heures – quel plaisir pour les oreilles et l’on se sent dans une communauté spirituelle ! Cette musique nous rappelle à la vie, nous transporte hors du confinement et nous donne un maintien dans une certaine temporalité – l’heure !

Le reste me laisse rêveuse.

Mais revenons à ma fenêtre où j’ai le plaisir de regarder les plantes pousser chaque jour, vérifier que la terre est suffisamment arrosée, que la terre est suffisamment aérée même si les vers de terre ne semblent pas avoir rejoint ces bacs à plantes. Car regarder les plantes s’épanouir est un moment de calme, de méditation, de recueillement en soi.

Le rosier qui était composé de trois branches a créé une dizaine d’extension, avec autant de boutons de roses, dont les pétales vont s’ouvrir dans les semaines à venir. Comme c’est merveilleux de pouvoir voir pousser les nouvelles tiges toutes rouges, toutes fraiches, toutes frêles – les voir s’élever vers le ciel et dévoiler leurs bourgeons. Tout est un moment de joie. Un rien devient un tout !

Le rosier orange a déjà ouvert quatre roses qui se sont épanouies. D’autres vont venir… La vie reprend toujours le dessus. Il suffit de voir dans les rues les mauvaises herbes qui ont repris possession des trous dans le béton et l’asphalte pour pousser et s’en donner à cœur-joie.

Le quatrième rosier lui ne donne rien pour le moment. Il se laisse vivre et sa floraison sera plus tardive. Qu’à cela ne tienne, il fleurira quand il voudra. C’est le principe de la nature !

Regarder le camélia avoir plusieurs boutons blancs et les voir, les uns derrière les autres, s’ouvrir lentement et voir s’élargir leurs pétales blancs – je ne m’en lasse pas. Cela donne tous les jours un peu de joie, de gaieté, d’amour et de bonheur à voir la nature se réveiller et sentir que vous êtes en extase devant elle.

Le thym aussi s’en donne à cœur joie en buvant l’eau allouée : il fleurit et vous offre une palanquée de petites fleurs blanches qui embaument le balcon.

Et me voilà jardinier et admiratrice de mes fleurs. Elles jonchent et rythment mes pensées de la journée et me donnent un éclairage sur la vie – un peu en captivité (bacs à fleurs) ! Comme moi derrière ma fenêtre.

23 Avril 2020.

 

Catégories :Europe, FranceTags:, ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :