La Sky Tower – Auckland


Ma première visite à Auckland, à peine arrivée,  fut la Sky Tower, tour (328 mètres) plus grande de 8 mètres que la Tour Eiffel. Et comme la Tour Eiffel, elle sert d’émetteur de radio et télévision. On peut même sauter dans le vide si le cœur vous en dit ! Trop peu pour moi. Elle est le plus haut édifice construit dans l’hémisphère sud.

Elle se trouve en plein centre d’Auckland et est très intéressante pour la vue qu’elle offre sur la ville et ses alentours. Nous sommes perchés à 220 mètres, dans une forme de capsule en vitres, pour admirer la ville.

Elle a été construite entre 1994 et 1997 sur une base qui est un centre commercial comme les adorent les néo-zélandais. Elle a ouvert en aout 1997.

La construction a pris deux ans et neuf mois. Elle est antisismique. Elle peut supporter jusqu’à un tremblement de terre de magnitude 8 avec un centre de gravité à 20 kilomètres d’elle. Au moins ça rassure car Auckland est construite sur des volcans comme les deux iles qui constituent la Nouvelle-Zélande d’ailleurs. Il a fallu quelques 15 000 m3 de béton et 2 000 tonnes d’acier renforcé. 1 000 personnes ont travaillé sur ce chantier et elle a couté 85 millions de dollars NZ. Ses fondations sont 15 mètres sous le sol.

Cette tour fait partie de l’image d’Auckland et est devenue son icone. Elle est visible de partout que l’on soit sur le harbour brigde ou bien en bateau en allant ou revenant des différentes iles non loin d’Auckland.

Controversée à ses débuts, la Sky Tower a su trouver une place particulière dans le cœur des Aucklanders, qui apprécient notamment les déguisements de lumière dont elle se pare pour tous les événements nationaux, que ce soit du bleu pour supporter l’équipe des Blacks, du rouge et de l’or au nouvel an chinois ou de l’orange lors du festival de la ville. La « Syringe » (Seringue), comme la surnomment affectueusement les locaux, a pris une place importante dans la physionomie de la ville.

Juste pour information la ville d’Auckland comprend 1,5 millions d’habitants.

Pour monter dans le ciel, il faut tout d’abord descendre dans le sous-sol pour prendre son billet, se faire photographier, histoire de jouer aux parfaits touristes. De temps en temps c’est rigolo ! Admirer les murs qui racontent la tour et enfin monter dans l’ascenseur qui grimpe jusqu’au niveau 60, niveau du sky deck ! Impressionnant la vitesse pour atteindre cet endroit tout de verre. Ça m’a rappelé mes visites à Tokyo du Sky Tree et à New-York des emblèmes l’Empire State Building et le One World trade Center. Tout cela parle de mythes et d’incontournables dans ces villes du monde.

De la tour on a alors une vue insaisissable sur 360° sur la ville. Juste impressionnant quand le temps s’y prête ! On peut même voir jusqu’à 80 kilomètres autour. On a alors le plaisir de parcourir des yeux la ville entre la Marina et le pont (Auckland Harbour bridge), en passant par les iles de Rangitoto ou Waiheke en filant vers le musée War Memorial et la colline One tree Hill.

Il y a aussi des tableaux émouvant sur la tour qui parle de cet endroit avec amour.

Enfin on reprend l’ascenseur pour regagner la terre ferme et revenir sur le plateau des vaches volcaniques.

Une belle balade dans les hauteurs d’Auckland et un magnifique souvenir des vues sur cette dernière.

Lien :

https://skycityauckland.co.nz/sky-tower/

 

Catégories :Nouvelle Zélande, OcéanieTags:, , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :