L’ile d’Orléans – Québec


En face de la chute de Montmorency se trouve le plus grand pont qui traverse le Saint-Laurent pour rejoindre l’ile d’Orléans, petit miracle de beauté, au milieu de ce grand fleuve.

Mon idée presque obsessionnelle était d’aller visiter le musée de Félix Leclerc – grande admiratrice et ayant grandi aux sons de ses musiques et ses paroles.

A quelques kilomètres de Québec on peut admirer de la hauteur du pont les alentours et surtout rejoindre la route qui fait le tour de l’ile.

Pour moi la destination était le centre de Félix Leclerc. Petites et grandes manœuvres en voiture pour trouver le lieu avec le palpitant à cent à l’heure et patatra – je me plante devant le centre avec l’espoir de le visiter et quelle déception – fermé !

Saint-Pierre la première ville que l’on traverse et qui restera une pointe dans mon cœur. Je voulais voir ce lieu où Félix Leclerc avait vécu. Pour moi c’était le lieu de mémoire, le lieu qui résonnait de mon enfance et qui me permettrait de retrouver l’histoire de ce grand chanteur québécois.

J’ai fait le tour du bâtiment en bois au toit gris et je me suis plantée devant la porte où vous pouvez lire : « Tremper sa plume dans l’aurore, en regardant par le carreau de la grange » Félix Leclerc dans le calepin d’un flâneur (1960).

J’ai bien eu cette impression de regarder par le carreau de la grange mais point d’ouverture vers l’aurore ! Je me suis alors ouverte à la nature et deux dames m’ont conseillé d’aller de l’autre côté de la route pour aller m’asseoir sur le banc en bois sous un arbre et regarder la statue de Félix Leclerc à la guitare.

Sous l’érable on peut se glisser et regarder les paysages alentour. La vue sur le Saint-Laurent et sur ses champs m’a ravi et surtout montrer l’étendue des paysages s’offrant à nos vues. On peut aussi se lancer sur le chemin du flâneur que Félix Leclerc devait souvent emprunter. Je n’ai pas eu le courage car la faim me tenaillait. Je ruminais alors ma tristesse mais je repensais aux airs et aux paroles de Felix Leclerc. J’ai aussi lu ces quelques autres vers : « Retour des champs. Le bonhomme avec sa poche de légumes sur le dos, la fillette avec son petit-frère, le vent avec un sac de pluie. » Et puis j’ai rigolé en voyant les chaussures accrochées au mur de bois en souvenir du flâneur poète. Les canadiens ont beaucoup d’humour.

Déçue j’ai repris la route pour filer vers les villages de Saint-Pierre, Saint-Laurent et Saint-Jean etc… à la recherche d’un restaurant. Et j’ai fini dans un village d’un charme incroyable aux maisonnettes et « églisette » colorées.

L’église au toit rouge et à la pointe de son aiguille rouge aussi. Des maisons de poupées avec cette fameuse véranda où il fait toujours bon se relaxer ! Vertes, jaunes, beiges, grandes immenses ou toutes petites elles éclairent nos yeux et ravissent le chemin du pèlerin. Le feuillage des arbres tout frais éclos se promenaient au gré du vent.

Le soleil chaud et insistant dorait le village mais aussi ma peau. J’ai déjeuné au soleil dans un petit restaurant et fini par une tarte aux myrtilles dont je vous ferais l‘honneur d’une photo.

Et puis j’ai continué ma route pour atterrir sur le bord du fleuve avec une jolie maison blanche à l’entrée avec une pointe.

Et à regret, je suis repartie pour ma destination : Tadoussac.

Un peu d’histoire : Découverte par Jacques Cartier en 1535, cette ile est le lieu le plus ancien de peuplement de la Nouvelle-France. Surnommée Bacchus par Jacques Cartier en raison de ses nombreuses vignes, l’ile prendre le nom d’Orléans en l’honneur du Duc d’Orléans, fils du roi François 1er. L’ile a été rattachée à la rive nord du Saint Laurent en juillet 1935. Les paysans qui voguaient sur le Saint-Laurent pour vendre leurs produits prennent maintenant le pont avec des camions.

Six villages composent cette ile. L’économie de l’ile est tournée vers l’agriculture : ses grands champs labourés, ses fraises, ses vignes et ses pommes. Le jardin fruiter de l’éden québécois.

Québec mai 2019.

Catégories :Amérique du Nord, Canada, Non classéTags:, , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :