Le village de Niagara Falls – attrape nigauds !


Après la visite des chutes du Niagara, le tour nous déposa au village de Niagara Falls. Et là je me suis demandé dans quel attrape-nigauds j’étais tombée !

C’est la vitrine d’un monde passé que l’on essaye de maintenir pour les touristes et surtout pour les boutiques qui composent cette ville. Un endroit fait de magasins pour touristes qui ne peuvent que suivre le détour.

Mais bon qu’à cela ne tienne nous voici partis à la découverte du passé sûrement flamboyant de ce village.

On nous dépose sur un parking duquel nous pouvons rejoindre à pieds le village, soit un bus spécifique vous y dépose. J’ai pris le deuxième choix car là encore il faisait un froid polaire et humide. Le mois de mai n’est pas encore assez chaud au Canada ! Je m’en souviendrais….

Nous avons été déposés derrière la mairie et j’ai commencé à arpenter les deux côtés du trottoir de la ville. Je dis bien arpenter car en cinq minutes on peut en faire le tour. J’étais à la recherche d’un endroit où pouvoir boire un thé pour me réchauffer. Mais là nouvelle difficulté les restaurants servaient à diner et pas un thé en vue.

Le début de la rue était fermé par une tour style big ben en briques qui donnait l’heure. Rien de très folichon. De jolis bâtiments parsemaient la ville offrant des couleurs différentes.

Mais ce qui a attiré mon attention ce furent les boutiques et les devantures de boutiques. Elles étaient toutes plus jolies les unes que les autres, attractives aux yeux des passants et surtout vendeuses pour attirer le chaland.

La première à avoir retenu mon attention fut celles du chapelier avec ses modèles en cloche qui rappelaient les années 1930. Des mannequins présentaient les chapeaux. Et surtout le tapis pour essuyer ses pieds marquait « au beau chapeau ». Maison qui doit être connue depuis 1997.

Puis ce fut le tour des pâtisseries qui donnaient au passant l’envie d’aller goûter aux sucreries, scones en tout genre, gâteaux au chocolat, marbre au chocolat, j’en passe et des meilleurs. La devanture de la pâtisserie offrait aussi tous les types de tasses en porcelaine qui pouvaient exister dans ce magasin. J’ai eu l’impression de me retrouver enfant avec les porcelaines que ma maman avait gardé de son enfance et avec lesquelles elle jouait avec ses poupées et avec lesquelles j’avais moi-même jouées. En un mot un vrai moment de joie et de souvenirs attachants.

Un autre endroit attira mes yeux les objets en cuir avec des animaux réalisés de différentes couleurs, entre les chevaux, les éléphants, les hippopotames, tous animaux en tout genre et tutti-quanti.

Il y avait aussi les galeries de peinture ou d’art tout court. La pharmacie toute blanche aux pourtours rouges.

Les hôtels aussi en briques donnaient envie d’y passer une nuit et les calèches avec les chevaux vous y attendaient pour une balade en ville des plus historiques !

Un tour bucolique qui m’a semblé incongru mais décrivant ce à quoi les villages dans le temps ressemblaient.

Mai 2019, Niagara Falls village.

 

 

Catégories :Amérique du Nord, Canada, Non classéTags:,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :