La maison de Fernando Pessoa


Venant à Lisbonne et rêvant de visiter depuis plusieurs années la maison de Fernando Pessoa, me voici partie à la conquête du quartier où vécut sur sa fin de vie l’écrivain.

La maison se trouve dans le quartier Estrela de Lisbonne, au 16 de la rue Coelho da Rocha.

C’est un musée de la poésie – et la façade donne le ton. Certains poèmes de Fernando Pessoa sont écris sur la façade. C’est très beau et émouvant.

C’est un charmant musée où des expositions de peintres se tiennent. Ce jour-là il y avait « The gods lean over the stair rail ». Des portraits d’écrivains, des tableaux sur les œuvres de Pessoa et de Pessoa lui-même. Par exemple Jean-Michel Folon avec ses ailes d’oiseaux orange…. Ou Victor Belem et tant d’autres dont je n’ai pas retenu les noms.

Tout d’abord la maison Pessoa est un lieu de rencontres et de visites sur l’écrivain Fernando Pessoa et son œuvre.

Au sol dans l’entrée du musée se trouve le signe astrologique du poète.

Sa vie est retracée et surtout on peut y voir sa chambre avec sa machine à écrire et surtout son coffre où il jetait ses brouillons. Cela donne une idée de la vie plus ou moins austère que menait Pessoa.

Dans l’ascenseur on peut lire des vers de Fernando Pessoa. Je vous en donne quelques exemples.

On peut à travers tout le musée parcourir son œuvre grâce à la bibliothèque privée de l’auteur, les documents et objets personnels de l’écrivain et surtout le fond des œuvres et écrits mis à disposition sous format numérisé.

Des croquis à taille humaine représentent l’écrivain. Et puis au troisième étage on découvre l’oeuvre, la vie de l’auteur à travers des photos de lui dans Lisbonne ou des sortes de BD.

Le musée conserve bien sûr les œuvres de Pessoa dans toutes les langues et ce que Pessoa lui-même avait acquis.

Et puis pour finir je vous conseille de visiter le restaurant attenant au musée qui est un vrai havre de paix le long du bassin où poissons nagent tranquillement dans la quiétude.

Juste un petit retour sur Fernando Pessoa :

L’écrivain est né le 13 juin 1888 dans le quartier de  Largo de Sao Carlos à Lisbonne. Toute sa vie a été dédiée à l’écriture puisqu’il démarre enfant. Il écrivit en portugais, en français et en anglais.

Il fut orphelin très jeune puisque son père meurt de la tuberculose en 1893. Sa mère s’est alors remariée avec le Consul du Portugal à Durban. Son adolescence s’est déroulée en Afrique du Sud auprès de sa mère et de sa demi-sœur. Il fera toutes ses études à Durban et reviendra à Lisbonne seul en 1905. Il fera des études de diplomatie. Puis après différents déboires il entre au journal Comercio comme correspondant étranger. Et il deviendra traducteur, métier dont il vivra toute sa vie. Il publie plusieurs revues dont l’Aigle la plus connue ainsi que Orpheu et Athena. On est en plein avant-gardisme portugais. On peut d’ailleurs admirer sur les murs qui mènent au restaurant du musée le thème astral de l’Hétéronyme Ricardo Reis élaboré par Pessoa lui-même.

Il écrit des poèmes et de la prose poétique. Il écrira sous plusieurs pseudonymes comme Alberto Caeiro, Ricardo Reis, Alvaro de Campos, Bernardi Soares et Alii.

« nombreux sont ceux qui vivent en nous ; Si je pense, si je ressens, j’ignore Qui est celui qui pense, qui ressent. Je suis seulement le lieu Où l’on pense, où l’on ressent ».

Il est mort le 30 novembre 1935 d’une cirrhose à Lisbonne. La veille de sa mort il écrit : « I know not what tomorrow will bring ».

De son vivant son œuvre sera peu connue et ses œuvres seront éditées de 1942 à 1946.

Sa sépulture se trouve au monastère de Geronimos où il fut transféré en 1988 et il parait qu’il a fallu casser ses os pour pouvoir réduire son corps et pouvoir le placer à l’endroit il repose aujourd’hui.

 

 

Catégories :Europe, Non classé, PortugalTags:, , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :