Lisbonne – le musée national des Azulejos


Il y a une quinzaine de jours j’ai eu le plaisir de me promener et d’arpenter Lisbonne en me fixant trois sites à visiter.

L’un d’eux était le musée des Azulejos qui ne se trouve pas très loin du quartier Santa Apolonia et plus exactement dans le quartier Xabregas.

Ce musée se trouve être dans le couvent Madre de Deus, couvent de sœurs franciscaines fondé en 1509 par la reine D Leonor. Il fut touché par le séisme de 1755 et fut reconstruit au 18ème siècle. Le seul vestige du couvent est le cloître D Joao III du couvent et le petit cloitre. Il fut ouvert en 1970 comme musée national puis devint indépendant en 1980.

Il a des airs de palais en particulier dans les salles du bas avec la grande chapelle ornée de plafonds à caissons (corso alto) représentant des scènes de la vie de la Vierge, de Saint-François et de Sainte Claire. Du bois sculpté en or et des azulejos néerlandais renforcent le style baroque portugais sur les bas des murs.

Le musée est une pure merveille de l’art des azulejos et retrace plus de 500 ans de cet art à travers le monde. On peut s’y délecter en y croisant des œuvres portugaises de Sintra ou Coimbra, mais aussi de Chine, de Hollande entre autre. On sent toute la richesse accumulée par les portugais lors des découvertes de l’Amérique. C’en est à mon goût même trop lourd et imposant.

Vous vous promenez dans un endroit magnifique où vos yeux ne savent plus où donner !

Un dédale de salles vous offre des merveilles à regarder. Je vais vous en donner un petit échantillon.

L’entrée dans le musée est un joli jardin rempli d’arbres les plus fulgurants et colorés. Des palmiers sont alignés au garde à vous des touristes passant ou s’asseyant pour se reposer et profiter du magnifique endroit. Des fleurs pendent la tête à l’envers comme des trompes et vous abritent du soleil. Des orangers trônent à côté des palmiers et surtout des bougainvilliers roses tombent en grappes vers la grande jarre qui marque l’entrée du musée. C’est une féérie de couleurs, d’odeurs et ces plantes vous invitent à venir visiter ce site.

Le cloitre lui est plus tristounet en matière de fleurs et semble asséché. Et puis vos yeux sont aspirés par la beauté des azulejos qui sont aux murs. On dirait des tapis orientaux qui pendent le long des murs. Les bleus de Coimbra vous aspirent et vos yeux ne peuvent se détacher de telles beautés.

Les salles du musée au rez-de-chaussée tournent autour du cloître et vous racontent l’histoire des azulejos. Certain représente des scènes religieuses, d’autres des animaux ou bien des fleurs. Toutes les couleurs des faïences sont là : jaunes, bleues…. Toute l’ornementation portugaise.

Puis on se retrouve dans les salles de la grande chapelle décrite plus haut. L’endroit que j’ai adoré par sa taille et sa sobriété est le petit cloître juste avant de prendre l’escalier en azulejos pour rejoindre le premier étage. Les robinets sont d’une magnifique beauté représentant des dauphins à la gueule ouverte. Le couloir qui longe le cloître est recouvert de faïences bleues et colorées. Cet endroit est juste un lieu de repos et rend le musée plus à taille humaine. Dans le reste vous sentez une chape de plomb qui fait peser sur vous toute l’histoire baroque portugaise.

La vue du premier étage sur le petit cloître ne fait qu’accentuer le style léger qui le porte et vous rend vous aussi léger. La pureté et la simplicité deux maîtres mot de cet endroit de félicité.

Vous avez aussi l’occasion de voir du 1er étage les plafonds en caissons de la chapelle et vous entrez encore dans un dédale de salles avec des richesses plus ou moins grandes de l’art des azulejos.

Et puis atteignant le 2ème étage s’offre à vous une reconstitution de la ville de Lisbonne avant le grand séisme de 1755. C’est juste impressionnant de voir ce grand panorama datant du 17ème siècle. On peut rester un bon moment à parcourir la salle et profiter des différents lieux importants  de Lisbonne.

Redescendant vous parcourez à nouveau le cloître et finissez par vouloir aller vous reposer et déjeuner par exemple dans le jardin du restaurant. Endroit remplis de fleurs et d’arbres où il fait bon se rafraîchir.

Un lieu de félicité et d’histoire portugaise.

 Lieu que je vous recommande et je vous joins le site web : http://www.museudoazulejo.gov.pt/

Catégories :Europe, Non classé, PortugalTags:, , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :