Zanskar quand tu nous adoptes ! – épisode 2


Continuant la route nous passons devant les plus hauts pics Barmal, Nun et Kun (7000 mètres) qui coupent le souffle ! Mais la route n’est pas hospitalière, elle secoue, retourne les estomacs les plus aguerris, donnent le mal de mer et fait que vous ne savez plus si vous avez la tête à l’endroit ou à l’envers !!! Comme le paysage en fait !!!! On dirait des pistes de skate- bord !!! On passe sur des champs de cours d’eau, provenant des montagnes environnantes et de la fonte des neiges. Cela me rappelle les portes du Mustang avec ces ruisseaux qui deviennent des fleuves et qu’il est difficile de traverser en voiture. Le risque est d’être bousculé et déporté, voire de glisser sur les pierres plates humides ! Nous voyageons dangereusement !!!! Mais j’aime le stimulus du danger et de la découverte ! J’en ris dans ces moments-là ! Je bois alors la vie dans toute sa folie !

Sur notre chemin, nous croisons, de l’autre côté de la rivière, des villages avec les mosquées bleues, plantées en plein milieu, dans des ilots verts pittoresques.

Nous suivons les routes qui jalonnent les montagnes incurvées, « upside down », qui donnent le mal de mer et l’impression d’être à l’envers. Elles sont surplombées par les glaciers Parkachik dont le pic ressemble à une bouche ouverte d’un lion rugissant, faisant offrande au ciel, aux vents et au soleil, de sa colère ou de sa douleur. Ils s’allongent et serpentent le long de ses flancs. On dirait une longue piste de schuss qui ondule. Ses terminaisons font l’effet des pattes du lion avec ses griffes acérées. Elles agrippent le roc pour s’approprier les flancs de la montagne et éviter de chuter. Mais point n’en faut pour comprendre que nous sommes devant un des plus beaux glaciers qui s’offre à nous. Le glacier vit. Il est composé de stries en longueur mais aussi en largeur, et parfois même, de rigoles, dues à la fonte des glaces. Elles courent vers la rivière en contrebas. Un lac, d’un bleu turquoise, orne sa terminaison. Il semble incongru dans ce paysage environnant, comme perdu, dans un lieu éloigné de son milieu !

Nous croisons des marmottes qui se lèvent sur leur pattes et sifflent pour lancer l’appel « danger en vue », pour protéger confrères et consœurs. Elles sont énormes !!! Elles courent à la vitesse de l’éclair et se terrent en rampant. Elles s’aplatissent sous les roches dans leurs terriers. On voit leurs longues queues faire balai brosse et se jouer des grandes herbes de la steppe environnante. Elles sont parfois curieuses, se tenant derrière les rochers, à distance, et regardent l’homo sapiens qui les mire.

IMG_0115

A cet endroit nous rencontrons des femmes qui vivent dans les pâturages d’été pour faire paître les troupeaux de yaks. On les trouve en pleine activité, en train de ramasser et d’aplatir les bouses des yaks qui servent à la cuisson des plats et au chauffage sous les tentes. Elles utilisent des gants (comble du modernisme en pleine pampa !!!) pour les étaler et les faire sécher au soleil, sur les pierres, pour les faire brûler. D’autres récupèrent le sel qu’elles ont mis dans des bâches pour l’usage quotidien. Dans des enclos on peut voir des vachettes se reposant. Les yaks, eux, vaquent à travers les pâturages et ne reviennent que le soir pour être traits. Les femmes vivent dans des maisons qu’elles se sont confectionnées, se protégeant de la morsure du froid.  Elles font du yaourt avec le lait trait des yaks. Elles nous en font goûter. Il est délicieux. La vie est dure dans ses régions. Les femmes sont minces, recouvertes de plusieurs épaisseurs d’habits de laine, comme les matriochkas. Leurs traits sont rudes. La peau est tannée par le soleil et des rides font des rigoles sur leurs visages. Elles sont fortes et n’ont guère d’autres choix ! Les lieux sont ventés et je me demande comment elles font pour supporter cette dureté de vie !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Catégories :Inde/continent indien, Non classé, zanskarTags:, , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :