Rouge ou l’art soviétique


J’ai juste l’impression en visitant l’exposition « Rouge » au Grand Palais à Paris de revenir trente ans en arrière et de revisiter mes études de Russe à l’INALCO.

Extraordinaire de faire un voyage vers l’Union Soviétique et de cet art qui s’est développé dans ce pays et qui s’est exporté vers d’autres pays à travers le monde.

J’ai trouvé l’atmosphère dès l’entrée de l’exposition comme si j’était revenue en URSS et aux années vécues là-bas.

Imprévisible et tellement inattendu ! Sautons donc dans le monde de l’art soviétique….

D’ailleurs existe-t-il un art soviétique ? L’art tourné vers l’utopie de ce monde à créer et réguler. C ’est toute la question de cette exposition.

Ce qui m’a impressionnée c’est de voir que tout l’art est tourné vers la vie soviétique et vers la gloire, la glorification de Lénine, de Staline. Toutes les questions sur l’art sont liées à l’histoire du choc de la révolution russe de 1917. Eveiller les consciences soviétiques, le changement humain, l’utopie d’un nouveau monde, d’un nouvel homme. Tout est tourné vers l’ouvrier – celui qui sera l’œuvre de l’URSS – héros de la vie nouvelle rêvée. D’ailleurs on ne cherche qu’à démocratiser l’art et cela commence par le décret n°1 qui sera l’amorce de cette démarche !

Ce sont un peu les médias de nos époques à la gloire de l’art et surtout à la gloire de la construction du communisme.

Comment ? Par les couleurs vives, les slogans, les statues à la gloire de l’ouvrier qui devient celui que l’on dessine, sculpte. Tout devient utilitaire, tourné vers la science, la technique pour construire ce nouveau monde. Tout est dit aussi en émettant des œuvres où Lénine, Staline apparaissent. Et surtout Staline au pouvoir en profite pour rendre cet art – un art de l’Etat au profit de l’Etat pour marquer les consciences et les mettre au pas.

Les affiches sont un slogan politique. L’image des hommes est sociale et active puisqu’elle veut éduquer les masses. L’art décrit la réalité humaine dans toutes ces activités et marque toute la propagande active pour créer le chemin du communisme.

Tout est dans le changement de l’homme en opposition avec le déclin et la décadence de la société capitaliste. On ne parle plus de sentiments – décadents mais on promeut la force collective, le prolétariat et surtout émancipation de l’homme soviétique. On vante le sport, les exercices militaires, les défilés, les camps d’été mais aussi les constructions comme celle du métro de Moscou.

Et tout cela doit s’exporter à travers le monde. L’exposition le montre d’une manière incroyable en présentant des tableaux allemands par exemple.

Allez voir cette exposition on revisite l’histoire de l’art.

 

Paris, Avril 2019.

Catégories :Europe, France, Non classéTags:, , , ,

1 commentaire

  1. Merci pour cette présentation ! Je devrais la visiter à la fin du mois, juste avant de s’embarquer pour deux semaines… en Russie ! Hâte !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :