Marché de Kyoto – Nishiki (錦市場) – la cuisine de Kyoto (京の台所) et les saveurs toute l’année !


En plein cœur de Kyoto se trouve un joli marché couvert où s’offre tous les produits consommables inimaginables en Europe : nourriture et mets les plus recherchés et raffinés japonais ; poissons, sushis, fruits, légumes, pickles, gâteaux… et puis pour les touristes qu’il ne faut pas oublier des boutiques de souvenirs (Snoopy par exemple). Et tout au bout, vous y trouverez un joli petit temple, le sanctuaire Nishiki-Tenmangu qui présente un impressionnant torii en béton figé entre deux bâtiments. Là se termine le marché.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les étals les plus caractéristiques sont ceux de poissons et fruits de mer en tout genre, y compris sushi et sashimi ; des épiceries ou des pâtisseries (thés, légumes, tofu, épices, brochettes, gâteaux, glaces…) ; et aussi des magasins d’ustensiles de cuisine ; et dernièrement des commerces de souvenirs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On peut y faire ces courses, tester et goûter des produits inconnus de nos palais européens !

Une jolie verrière colorée, teintée de rouge, de vert, de jaune,  orne ce marché et de jolis drapeaux avec des dessins de poulpes, de poissons, de grues ou bien de légumes ou de moines dodus , à chaque entrée ou croisement de rues sont un ravissement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Elle a été créée dans les années 90 pour éviter de se mouiller lors des intempéries. Le marché fait 400 mètres de long. Il est parallèle à l’avenue Shijo au cœur de Kyoto. Il est difficile de se frayer un chemin tellement il y a de monde et tellement l’affluence est grande. Il est ouvert de 9h30 à 18h tous les jours. Il faut y faire un tour.

Vous pénétrez dans un monde d’odeurs et de textures, où le « Irasshaimase » (bienvenue) retentissant des vendeurs se mêle aux cancans des dames vendant du yuzushu (liqueur de yuzu, agrume asiatique aux arômes citronnés) et des beignets au lait de soja. On est dans un monde à part !

Les premières boutiques virent le jour à cet endroit au début du 14ème siècle et elles y vendaient à l’origine principalement du poisson. En effet une source avec une eau très fraîche, captée en souterrain, rendait possible la conservation de la marchandise et facilitait son transport vers le palais impérial en la canalisant. Plus tard au début de la période Edo (1615 exactement) un édit shogunal officialisa l’activité et le « Nishiki Ichiba» prospéra. Bientôt d’autres marchandises vinrent l’enrichir et le marché compte aujourd’hui plus de 130 boutiques réparties des deux côtés des 400m de la rue.

On y trouve les fabricants de « tsukemono », les fameux légumes saumurés dans le vinaigre après avoir fermenté dans une pâte composée d’eau, de sel et de l’enveloppe du riz entier. Les marchands de fruits et ceux qui vous pressent des jus de fruits à se damner. J’en ai gouté au pamplemousse pressé devant vous…. Un délice ! Et puis les légumes ou fruits frais du jour sur les étals… un vrai miracle et des odeurs parfois fort désagréable à nos papilles non habituées.

Venez le ventre vide pour tester les produits et les huîtres chaudes, dégustez du thé Macha vert ou gouter aux calamars cuits et poulpes en tout genre ! Ou bien des biscuits avec du thé à déguster. Il y en a pour tous les goûts !

Catégories :Asie, Japon, Non classéTags:, , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :