Rajasthan – Inde – épisode 1


Me revoilà en Inde !

C’est toujours avec très grande émotion et ferveur que je reviens en Inde, même pour une courte période. J’éprouve le besoin manifeste d’en retrouver les saveurs, les odeurs, les parfums, la foule bigarrée et colorée, l’énergie que cette terre me transmet, les paysages grandioses et surtout ces femmes qui sont le grand leitmotiv de mes promenades et le miroir de mes errances indiennes.

Depuis 2010, c‘est-à-dire quatre ans maintenant,  j’ère de manière régulière en Inde et je parcours ce pays qui n’assouvit jamais ma soif…. Qui l’étanche un tant soit peu, mais me redonne à chaque fois envie de revenir, de m’affranchir de mes chaines, qui me rattrapent, et de repartir vers une nouvelle Inde, un nouveau moi et émoi.

Je vais toujours de découvertes en découvertes, de surprises en surprises, de rencontres en rencontres. Je n’ai qu’une envie, peut-être un rêve qui ne sera jamais assouvi, quitter la France pour partir sur les routes indiennes, à l’exploration de ce pays et à la rencontre des femmes qui le composent et me ravissent pour me révéler à moi-même. Ces femmes partagent mon chemin, égrainent en moi des chapelets de sons intérieurs, de sourires, de petits cailloux qui allument et ravivent mes chakras. L’Inde est synonyme de partage, de communion par les yeux (puisque aucune de nos langues ne nous permettent de nous exprimer ensemble), et d’échanges. J’aimerais tant y trouver la paix intérieure et créer un endroit qui me ressemble, où me sentir bien, y recevoir d’autres personnes et développer un éco-tourisme.

M’arrimer sur cette terre est comme poser le pied sur un tapis de bonheur fait de fleurs, d’offrandes, de jasmin blanc, de Rajnigandha  et de son attar. Cette fragrance de la nuit, magique et mythique dont le pouvoir ne s’éteint jamais en moi. L’Inde est liée à cette fleur blanche, pure, semblable à un lis, dont le parfum inoubliable est entêtant et enivrant.

Ce n’est pas un rêve mais bien une réalité, une sensation qui m’habitent, me hantent quand je n’y suis pas. Une addiction qui se rallume, fraie son chemin en moi, dont la petite lumière intérieure reste flamboyante à chaque jour qui passe. C’est une sensation de bien-être qui m’envahit, quand je suis en Inde, qui irradie mon corps et mon âme et me fait sentir autre. Je ne suis plus la fille de Paname mais la fille indienne, qui par tous les pores de sa peau, jouit de cette terre dorée.

La magie de ce pays reflète la multiplicité de ces facettes, comme les miroirs qui composent le Fort d’Amber. Ils se renouvèlent tout le temps et je me mire en eux.

C’est un hymne à l’Inde intarissable !

Catégories :Inde, Inde/continent indien, Non classéTags:, ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :