Musée de la ligne de démarcation – Génelard – Saône et Loire


Aujourd’hui 15 août je vais vous parler d’un lieu assez insolite mais qui parle de notre histoire pendant la deuxième guerre mondiale : la ligne de démarcation en France qui coupait ce pays en deux entre la zone libre et la zone occupée.

Ce musée se situe à Génelard en Saône et Loire le long du canal de Bourgogne. Il est très étonnant de trouver un musée sur la démarcation et les impacts qu’elle a eu sur les populations, l’agriculture et l’industrie en France. Le pont coupait à cet endroit les deux zones.

Il retrace l’histoire de la seconde guerre mondiale en France mais surtout la délimitation entre deux zones et il est pour moi l’esprit d’un manque de liberté pour les Français pendant cette période sombre.

Cette ligne de démarcation n’est pas un trait linéaire entre l’ouest et l’est de la France. Elle suit un certain nombre de fleuves dont la Loire et le Cher (entre autres). Au nord la zone occupée où l’on trouve une grosse partie du tissu industriel en particulier en Alsace et dans le nord de la France. Le centre et le sud étant plus agricole. Une troisième zone apparaitra sur la partie sud-est de la France et la Corse détenues par les Italiens. Nous autres contemporains nous avons du mal à comprendre cette ligne et surtout les impacts que cela a eu sur le pays.

Le centre était tenu par le pouvoir du Maréchal Pétain avec le slogan « Maréchal nous voilà » et « Travail, famille, patrie ».

Dès juin 1940 les Allemands détiennent les trois cinquièmes du pays avec les plus grands avantages au niveau économiques : la côte Atlantique et ses ports ; les régions industrielles et sidérurgiques du nord et de l’est ; soit 41 départements en zone occupée contre 34 en zone non occupée et 13 traversés par la ligne.

Je vous présente les graphes sur l’impact des deux zones en termes économiques.

On peut aussi apprécier les ordonnances au Journal Officiel de cet état de fait et les avis de la Feldkommanfatur 528 sur les risques de franchir cette ligne.

Et pour franchir cette ligne il fallait un Ausweis (ce que nous avons connu sous une autre forme mais qui a tant été décrié lors du Covid). Il en existe différents : celui de la grande circulation (voyages interzones où l’on doit franchir la ligne à des points de passages officiels par ex Vierzon) ; celui des petites frontières valables trois à six mois pour les seuls frontaliers. Il est intéressant de voir aussi le nombre de refus : 454 et surtout les motifs de refus des ausweis.

Les conséquences sur la vie quotidienne sont importantes : séparation des familles, restrictions alimentaires/rationnement, manque de nouvelles, désorganisation de l’économie et de l’industrie.

On peut ainsi voir les différents arrêtés qui régissent la vie au quotidien et parfois les laissez-passer que les soldats allemands feront aux habitants en fermant les yeux sur les trafics ou les rencontres de famille. J’ai adjoint le document de l’Ausweis et celui d’autorisation de circuler.

Ce qui fera se développer les circuits clandestins de franchissement de la ligne pour échapper aux Allemands. Beaucoup de prisonniers de guerre évadés bénéficieront de la mansuétude des populations qui les aideront à quitter la zone occupée (+ de 71 000 évasions) ; les soldats alliés pour échapper à la capture et ceux qui fuient la zone occupée et surtout les Juifs pour échapper aux persécutions et à la mort dans les camps de concentration.

J’ai aussi un exemplaire photographié de la carte d’identité juive.

Et j’ai mis une photo de douaniers à Chabris (Indre), ville d’origine de mes grands-parents maternels. Le Cher étant une des lignes de démarcation.

Et les illustrations que l’on pouvait voir dans les journaux sur la collaboration avec les Allemands.

Et le texte d’Hitler sur les raisons de la déclaration de guerre. Cela fait écho à ce qui se passe en Ukraine entre les Russes et les Ukrainiens.

Un pan de notre histoire est là et nous devrions tous passer visiter ce musée qui nous donnerait à comprendre notre histoire.

Il semblerait que dans beaucoup de villages sur la ligne de démarcation il existe des panneaux remémorant cet état de fait.

En tout cas très beau musée qui mérite une visite une fois dans sa vie. J’ai trouvé cela passionnant.

Lien : https://www.genelard.fr/le-centre-dinterpretation-de-la-ligne-de-demarcation

Perrecy les Forges, le 15 aout 2022.

Catégories :Europe, FranceTags:, , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :