Le volcan Poas – Costa Rica


De bon matin nous partons en mini-bus pour le volcan Poas à 37 kilomètres de San José, au nord-ouest.

On passe par Alajuela et on monte dans la montagne et le brouillard.

Le Poas culmine à 2708 mètres au-dessus du niveau de la mer et continue à être actif.

Un peu d’histoire sur ce volcan : Selon l’administration du parc national, le nom Poás dériverait d’une sorte d’arbuste abondant dans la région, ressemblant à une aubépine, avec des épines en forme de fourche. Selon l’historien Percy Rodriguez, une autre théorie signale l’existence d’une tribu appelée Poas. Le premier document connu qui nomme ce site comme les « pâturages de Puas » date de 1663 et fait référence à des terrains situés à l’ouest du fleuve Puas.

Ce stratovolcan (volcan de lave durcie, conique avec des profils escarpés) présente plusieurs caldeiras érodées, des cônes volcaniques, et trois cratères alignés, dont deux contiennent des lacs de cratère. Ce cratère est considéré comme le plus grand volcan ouvert du monde. Le cratère principal de 1,5 km de diamètre et 300 de profondeur avec une lagune Botos, eau froide et source purement de pluie. Les eaux du lac de couleur verte qui en occupe le fond (la Laguna Caliente) sont très acides (pH < 1), sulfureuses et chaudes (jusqu’à 85 °C). La lagune présente un lac d’eau froide (Laguna Botos) connecté avec le Rio Angel, lui-même affluent du Rio Sarapiqui. Sur les pentes internes de ce cratère, on peut observer les dégagements des fumerolles de soufre.

On a pu déterminer que l’activité du Poás remonte au moins à 11 millions d’années. Le matériel volcanique émis est du type basaltique / dacitique.

Son cratère principal dégage régulièrement des vapeurs sulfurées toxiques et héberge un lac acide qui peut disparaître en fonction de son activité.

La plus grande éruption du Poás eut lieu le 25 janvier 1910, quand une colonne de vapeur et de cendres s’éleva à 8 000 mètres au-dessus du cratère. Cette éruption produisit 640 000 tonnes de cendres. Entre 1952 et 1954, le Poás a bombardé les proches environs de cendres et de scories. En 1989, le parc national a été obligé de fermer à cause de dangereuses émissions de gaz soufrés. Ce volcan connaît de fréquentes éruptions phréatiques, rappelant l’activité geysérienne. Par exemple, une forte explosion phréatique s’est produite le vendredi 24 mars 2006 vers midi à partir du lac de cratère chaud du volcan. L’équipe de l’Observatoire Volcanologique de l’OVSICORI qui s’est rendue sur les lieux le lendemain a confirmé la présence de cratères d’impacts liés à l’expulsion de matériel issu du lac d’acide dans une zone de 300-700 mètres du point d’origine. En avril 2017, à la suite d’une éruption massive le parc national du volcan a été fermé au public. En septembre 2018, après une longue période d’observation et des travaux de protection, il est de nouveau possible d’accéder au cratère principal (15 minutes pour chaque visiteur).

Mais partons à l’assaut de ce volcan.

Voiture garée sur le parking nous entrons dans le parc national et recevons immédiatement nos casques pour nous protéger des pierres en provenance des éruptions potentielles du volcan. Ça rassure immédiatement ! Puis passage dans l’auditorium pour voir le film sur le volcan et ses éruptions, les consignes à suivre en cas d’éruption (se protéger derrière les murs de béton) et enfin nous partons à l’assaut du chemin qui mène sur le site. Le temps est froid, gris et le brouillard nous entourait. Le vent soufflait et était pas très engageant. On se demandait ce que l’on était venu faire dans cette galère. On gelait et une pluie fine tombait. On se demandait si on allait voir le fameux cratère. Mais c’est comme à la guerre, on y va et on verra plus tard sur site. Moi j’ai bénéficié de l’ambulance car aucune envie de marcher plus d’un kilomètre. Et nous voilà enfin arrivé, devant le lieu perché pour admirer le site. Casque sur la tête et masque sur la bouche, nous grimpons les dernières marches, pour atteindre la plateforme, avec pleine vue sur le volcan et son cratère. 20 minutes de permission et après retour à la case départ.

Mais ce jour-là le volcan était dans le brouillard et aucune vue de la plateforme. Le guide nous annonce que dans deux minutes, montre en main, je dis bien deux minutes, le cratère se découvrirait, ouvrant un toit bleu au-dessus de nos têtes et le cratère est devenu visible. Et c’est ce qui s’est déroulé sous nos yeux émerveillés, avec les hourras des visiteurs. Un vent de dément nous entourait et chassait le brouillard et les nuages. D’invisible le volcan s’est petit à petit dégagé du brouillard qui le recouvrait.

Et le soleil est apparu chaud et nous laissant découvrir le lac bleu turquoise, vert d’eau avec la terre ravinée, craquelée s’affaissant dans le lac. Une terre marronne, ferrugineuse, avec des traits blancs, orange et gris incrustés dans la terre. On pouvait voir des fumeroles sur le côté droit, comme des geysers sortant de la terre et formant des fumées blanchâtres. Ce qui prouve que le volcan est toujours en activité.

Le volcan faisait comme des étages, en cascade vers le lac, rythmés à la suite des éruptions passées. Par endroits on aurait dit qu’il était peigné et ouvert par des coulées de lave séchées. Sur le sol du volcan un désert. Pas un arbre pas une fleur, rien. Mais à quelques centaines de mètres de là,  la jungle verte touffue reprenait son œuvre. Des épineux, des plantes grasses et des grandes feuilles dites les parapluies des pauvres plantant un arrière-plan et un décor époustouflant.

Puis coup de sifflet, fin de l’amusement et hop tout le monde reprend le chemin inverse pour retourner à l’entrée du parc et redonner son casque.

Un café dans une boutique pour touristes pour se réchauffer et hop départ pour d’autres aventures.

Paris le 24 avril 2022.

Liens :

Faites vos réservations ici :  http://www.sinac.go.cr/EN-US/Pages/default.aspx

Heures de visite : Tous les jours de 8 h à 15h30

Email : poas.info@sinac.go.cr

Catégories :Costa RicaTags:, , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :