Copenhague 2/2


Bonjour Copenhague et vive les bus hop hof et les bateaux.

Petit tour en bateau et vogue la mer !

Il faut faire attention à sa tête car les ponts sont bas et on aurait vite fait d’être décapité ou assommé ! Alors on vous rappelle, de manière régulière qu’il faut baisser la tête et ne pas se lever.

Découvrir la ville en bateau donne une autre image qu’à pied ou en bus. On est au niveau de l’eau et on perçoit la ville autrement.

C’est parti pour un tour magnifique entre les canaux et les grandes artères fluviales.

On peut admirer le mirador qui régule le trafic sur le chenal et le ciel où perce par moments le soleil. On peut admirer la ville des deux côtés entre les anciens entrepôts et la ville moderne du côté de Christianshavn.

De très belles demeures forcent le regard et des entrepôts de grains ou sel ont été transformés en appartements luxueux ou en musées.

On passe devant le Standard qui est un complexe de restaurants situé sur le quai Havnegade dans le centre de Copenhague, lieu de restaurants et de clubs de jazz. Ce bâtiment fut construit en 1937 dit « penal house », fut transformé en lieu d’arrivée des ferries avant d’être repris par Claus Meyer en 2013. Un lieu original.

On revient sur Nyhav pour filer à nouveau vers l’opéra et son corps arrondi fait de verre poli avec son plateau comme toit. Œuvre aussi très originale et qui se remarque de partout en ville. Quand le soleil se reflète ou bien les nuages le verre devient rose.

On file vers le nord de la ville et on peut y voir le lieu le plus célèbre aujourd’hui puisque c’est une centrale électrique que l’on appelle Copen-hill d’où l’on peut faire du ski sur herbe à tout moment. Elle crache bien sa fumée de pollution visible de partout. Amusant !

Puis on fait face au musée des moulages à la façade sévère de brique rouge. On passe par un autre côté devant les bâtiments modernes de Maersk aux vitres bleues dont le drapeau bleu a plusieurs étoiles dorées.

On longe le chenal pour remonter vers le port de l’armée et surtout voir les nouveaux quartiers nommés Urban Ridgers faits de containers supersposés et vitrés laissant le jour passer. Ils sont arrimés sur une plateforme en béton et doivent suivre le flux et reflux des vagues à chaque passage de bateaux. Il ne doit pas falloir avoir le mal de mer ! Mais c’est original ! Une façon de gagner du terrain et des habitations sur la mer.

Puis nous repassons devant la petite sirène – on ne s’en passe plus ! J’étais venue en 2000 et cette dernière était partie en Chine si je me souviens bien pour une exposition universelle.

Puis on s’engouffre dans le canal Christienshavn, où de très belles maisons de style hollandais étaient le témoin de temps opulents. Aujourd’hui il appartient au quartier Christiana qui a été créé par des hippies en 1971 qui avaient occupés un ancien terrain militaire. Ambiance alternative, écologique où l’herbe se deale librement.

Puis nous repartons vers le centre en croisant le grand chenal et surtout en passant sous un pont rouge à quatre mâts tendus de fils. On peut admirer le diamant noir, bibliothèque royale achevée en 1999. Un ministère tout de verre vert nous fait face et montre l’engouement des architectes danois pour la modernité.

Et nous rentrons dans le centre de la vieille ville en longeant un petit canal qui nous ramène devant la chapelle de Christianborg.

Modernité et richesse du passé sont deux figures de la ville de Copenhague et se marient très bien ensemble.

Copenhague 3 Novembre 2021.

Catégories :Danemark, EuropeTags:, , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :