Le Lac Wanaka


La Nouvelle Zélande poursuit son chemin en moi, un an après avoir réalisé ce voyage.

Je reviens sur un lieu que j’ai adoré et eu la chance de voir sous un soleil tenace et pénétrant.

Il est situé dans la région d’Otago à une altitude de 300 m. Recouvrant 192 km2, il est le quatrième plus grand lac de la Nouvelle-Zélande. Sa profondeur maximale est estimée à 300 m. Il se termine dans la ville de Wanaka lieu de pèlerinage pour voir le « lone tree ».

Le lac se situe dans une vallée en forme de U créée par l’érosion glaciaire. Parallèlement se trouve le lac Hawea qui se rejoignent à l’endroit The Neck où ils ne sont plus séparés que par quelques kilomètres.

Pour y arriver j’avais pris la route qui longe le fleuve Haast à partir la ville du même nom – sans intérêt à part le fait de pouvoir aller visiter le bout du monde à Jakcson Bay.

Cette route est enclavée par les montagnes, débouche sur des torrents et tout à coup vous vous retrouvez sur un promontoire qui vous permet de visualiser le lac. Vue de « ouf » qui vous coupe le souffle.

Partout on peut encore admirer le glacier Cook tout de blanc vêtu.

La route longe pendant des kilomètres le lac Wanaka puis bifurque à The Neck sur le lac Hawea que l’on suit tout le long de sa côte ouest pour atteindre la ville du même nom où j’ai déjeuné en plein soleil de délicieux mets. Plaisir des yeux, plaisir des papilles ! Tout était au rendez-vous pour me rendre joyeuse.

Mais revenons au lac.

La route offre une vue sur les montagnes sur la côte ouest du lac magnifique. Les monts enneigés se reflètent dans l’eau bleu foncé du lac et les nuages en font de même. On dirait une procession de nuages voguant sur le lac ; des plages faisaient surface le long de la route et je me suis arrêtée pour me délasser de la voiture et humer l’air du coin. Quelles vues sur les horizons qui s’offrent à vous et surtout sur la longueur du lac qui cache sa fin. Là aussi la méditation, le recueillement et la paix intérieure vous faisaient entrer en vous et le paysage vous subjuguait. Je serais bien restée là des heures mais la route m’attendait pour rejoindre Wanaka.

Puis à un endroit une bifurcation indiquait The Neck lieu où la route part vers le lac Hawea. Le paysage changeait du tout au tout. Les herbes folles avaient jauni, des yuccas géants apparaissaient et donnaient l’impression d’être sur une ile des tropiques. Les montagnes fermaient la vue comme sur la partie ouest du lac de Wanaka. Les nuages auréolaient les montagnes et le soleil dardaient le ciel bleu. Un décor de rêve.  Parfois dans les pâturages on pouvait voir des chèvres blanches brouter et on aurait pu songer à la chèvre de Monsieur Seguin.

Le lac Hawea fonçait et plus rien ne transparaissait.

Arrivée à Hawea je cherchais un endroit me permettant de trouver un restaurant avec vue sur le lac.

Une route fatigante car longue depuis Haast mais tellement belle et inoubliable que j’y pense encore.

13 Mars 2021.

Catégories :Nouvelle Zélande, OcéanieTags:, , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :