L’Aloe Vera et Lanzarote – la finca ecologica aloe vera


L’Aloe Vera est une plante qui pousse sur Lanzarote mais qui est plutôt la plante de l’ile de Fuerteventura.

Ce n’est pas un cactus mais une plante liliacée du désert connue depuis l’antiquité pour ses pouvoirs curatifs et préventifs. On l’appelle le « médecin silencieux ». Cléopâtre ou Néfertiti l’utilisaient.

Mais elle est l’aspect commercial de Lanzarote et de nombreuses boutiques sont là pour vous le rappeler et surtout vanter les bénéfices sur la santé de cette plante.

Ces boutiques sont des sortes de musées qui vous racontent l’histoire de la plante et des nombreux produits que l’on a pu tirer de cette dernière.

L’Aloe Vera jouit comme inhibiteur de la douleur, anti-inflammatoire, désintoxiquant, cicatrisant, antiviral et j’en passe et des meilleures.

Mais surtout j’ai pu visiter la seule exploitation d’aloe vera sur l’ile dans le nord près de la ville d’Orzola.

Et ce lieu est enchanteresque, reposant et inspirant !

Dix hectares consacrés à cette plante – balade dans les champs d’aloe vera, de ceps de vignes et de cactus !

Un petit tour dans les champs miraculeux !

Un charmant détour le long des murets protégeant les champs d’aloe vera qui sont alignés et plantés les uns derrière les autres, avec un système d’irrigation au goutte à goutte pour les alimenter en eau. Leurs grandes feuilles grasses s’écartent et cherchent la lumière. Elles contiennent l’eau qui leur permet de survivre dans les sols arides. On peut les admirer sur des mètres et des mètres et parfois apercevoir une jolie fleur jaune pointue perchée sur sa tige. Elle forme comme un cône ou une grappe avec des fleurs en forme de gouttelettes jaunes ou orange selon les cas. Elles poussent dans un sol volcanique noir de noir.

Et de cet endroit on peut admirer la mer à quelques kilomètres de là et la ville d’Orzola où je vais déjeuner. On peut même entrapercevoir l’ile de Graciosa qui pointe son bout de nez. L’endroit est juste divin et permet en regardant les vues de se régénérer ! Pas besoin de plante pour revivre et se régénérer !

Continuant ma balade je peux voir les contreforts de la montagne où perche le Mirador del Rio d’où l’on peut apprécier la vue sur l’ile Graciosa.

En ce moment la roche minérale est verdoyante car de nombreuses pluies ont permis aux plantes de pousser. De paroles lanzarotes, les habitants n’avaient pas connu ce vert depuis bien longtemps et ils sont aux anges. Moi moins car il a plu de nombreuses fois et je me suis pris quelques douches marchant le long de la mer.

Pour revenir à ma promenade des champs de cactus – figuiers de barbarie côtoient les champs d’aloe vera et en grimpant une petite côte je me retrouve devant des murets hauts, semi arrondis où en creux poussent des oliviers, des vignes, la moringa, de l’argan et tout autre type d’arbre.

Surtout ne pas oublier les cactus qui parsèment l’ile et nous rendent ces plantes sympathiques. On en découvre de toutes sortes. Dont une en boule avec des fleurs mauves. Et ces dernières qui font comme des champs mauves égayant le sol noir et les autres plantes grasses. Et ce cactus aux formes de spirales avec des poils blancs – on dirait un gros coquillage formé de plusieurs.

En tout cas les vues sur les paysages alentours sont subjuguants et permettent d’oublier les temps de Covid auxquels nous sommes confrontés. Et surtout cette terre noire est impressionnante.

La nature captive mes yeux.

Lanzarote 15 janvier 21.

Catégories :Afrique, Canaries LanzaroteTags:, , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :