Les toilettes en Nouvelle Zélande : leçons de vie et d’humour


S’il y a un endroit super sympa dans toutes les villes de Nouvelle Zélande et dans tous les coins paumés de ce pays ce sont les toilettes. On les trouve facilement et elles ont toujours un rapport avec le lieu dans lequel on est. Je me suis attachée à visiter les toilettes publiques et à les photographier quand elles valaient le coup et lorsqu’elles étaient sur mon chemin.

Il faut dire que je suis une visiteuse de ces lieux et se soulager dans des endroits qui ressemblent à des œuvres d’art et qui par-dessus le marché sont propres et entretenues – est très agréable. Cela change de nos wc parisiens sales, puants et repoussants.

Et j’ai pris le temps de découvrir des endroits magiques, véritable clin d’œil à la nature et à l’humour des kiwis (habitants de Nouvelle Zélande). Je me suis prise au jeu de partager avec vous ces lieux intimes et joyeux. Je n’ai pas cherché à sillonner la Nouvelle Zélande à travers ses toilettes mais chaque fois que j’ai pu croiser un de ces lieux insolites, j’en ai profité pour les photographier. C’est surement un des secrets les mieux cachés par les néo-zélandais. Et cela vaut le déplacement. La créativité des artistes est au rendez-vous et vous ne pouvez que rêver en les visitant.

Il y a même un livre qui a été écrit sur les toilettes « Kiwi-as toilets – where to go when you need to go in New Zealand » de Jo Knox. Guide de ces lieux qui ont rapport avec la nature, l’histoire du pays ou bien la ville. On devrait d’ailleurs les mentionner dans les guides touristiques car cela vaut le détour.

Moi j’ai adoré les visiter et en faire un pot-pourri dont je vous fais part aujourd’hui.

  • A Whangarei j’ai découvert tout à fait par hasard le monument Te Kakano réalisé par Hundertwasser sur le thème « the seed » (la graine) – projet mené par The Hundertwasser Art Center et l’Art gallery Maori de Wairau ainsi qu’un certain nombres de donateurs nommés sur le sol.

  • C’est un des seuls monuments d’Hundertwasser dans l’hémisphère sud. Et suite à cette découverte, j’ai voulu absolument visiter les toilettes de Kawakawa créées en 1999. C’est une œuvre d’art des plus originales. Construites avec du matériel recyclés (tuiles, bouteilles vides, carrelages, cuivre…) autour d’un arbre qui continue à grandir et avec un toit jardin qui permet aussi de recycler l’eau de pluie. On se croirait dans un monde féérique de l’enfance où Hundertwasser a mélangé couleurs, drôleries et matériaux différents s’accordant tous ensemble et créant un monde intime et intimiste.

       A Kawakawa il y a aussi la porte qui nomme le nom de la ville àù l’artiste a résidé.              D’ailleurs la ville est tout à l’honneur de cet artiste.

IMG_4625

      Car Hundertwasser a acquis dans les années 1970 dans la baie des iles dans la pointe         de l’ile nord de la Nouvelle Zélande la vallée de Kaurinui où il vécut dans la « bottle house » conçue avec des toits plantés. Ce que l’on retrouve à Kawakawa. Ces toits plantés permettent de traiter l’eau, de manière écologique, par les plantes.

  • Un autre endroit qui fait clin d’œil à l’artiste mentionné ci-dessus : les toilettes de Paihia « Paihia’s Wee Toilets » rénovées en 2012 avec des cuvettes de wc transformées en pots de fleurs sur le toit et avec un joli renfoncement agrémenté d’oiseaux et de palmiers gris.

 

  • Entre ces deux villes il y a Sandy Bay où les surfers s’éclatent et où les crustacés sont à l’honneur !

Filles et garçons dans la ville de Whitianga qui reviennent de la plage avec leurs seaux remplis de poissons ou de bouteilles. Tous les deux sont dans les couleurs jaune et vert. Et ils portent le bonheur et la joie de vivre !

 

  • Les toilettes d’un restaurant dans la ville des mines d’or à Waihi avec le fauteuil pour lire, la cuvette blanche sous le nez. Histoire de ne pas oublier pourquoi nous sommes en ce lieu !

 

  • Celles de la plage de Napier où la pieuvre rouge attend ses invités pour les avaler dans les pissotières et le plus drôle c’est le chien devant la porte des toilettes qui attend son maître.

IMG_6129

  • A Wellington, proche de la Cuba Street dans un air de samba et de couleurs insolites, entre les mouettes et les femmes se baignant dans les cuves d’eau et les Bouddha en lévitation ! De quoi y trouver toute la spiritualité nécessaire à cet accomplissement quotidien.

Celles de Kaikoura qui représentent la mer et ses animaux favoris comme les mouettes, les baleines, les dauphins, les otaries, la montagne, les océans, les enfants, les touristes en tout genre qui reviennent de leurs différentes activités. En 2012 deux femmes Jean Laming et Marie Scott ont repeint les murs des toilettes de manière colorée. C’était un cadeau à la communauté de Kaikoura. Il y en a une autre un peu plus excentrée où il est écrit « desesperatly needed to go » !

 

  • Et les wc hyper-modernes de Roxburgh dans l’Otago central qui furent créés en 2013, sous l’égide de deux artistes Bill et Michelle Clark. Ils ont forgé l’acier en représentant la vie au 19e siècle des habitants de la région. Des mineurs à la recherche de l’or dans la rivière de Clutha et les vergers avec les deux cerises ou pommes accrochées. Car la vallée de Teviot est une région agricole tournée vers les arbres fruitiers. Et sur un des autres murs il y a un mur végétal.

 

Je retiendrais ce des toilettes le plaisir d’y découvrir des clins d’œil à la vie et l’humour des néo-zélandais.

Février 2020.

 

Catégories :Nouvelle Zélande, OcéanieTags:, , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :