Maison natale de Ronsard – La Possonnière – Couture sur Loir


S’il est un endroit où j’aime revenir et qui me ferme la porte, à chaque fois, c’est la maison natale de Ronsard à Couture sur Loir. Un endroit comme il en existe peu, près d’un bois qui hume bon les champignons et les feuilles mouillées. Qui hume le bonheur et la joie de vivre. Un endroit qui parle de poèmes, de femmes, de roses et d’amour.

Un endroit où je suis allée à multiples reprises avec Béatrice et Sylvie. Un endroit où j’aime clamer les vers de ‘Mignonne, allons voir sur la rose… » et qui me donne envie à chaque fois de revisiter les poèmes de Ronsard.

« A Cassandre

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vostre pareil.

Las ! voyez comme en peu d’espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beautez laissé cheoir !
Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu’une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vostre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vostre beauté. »

Pierre de Ronsard, Les Odes

Un endroit où un rayon de soleil se fait joie de vous accueillir même si ce jour-là nous avions la bruine. Le ciel bleu s’est fait jour et nous a rendu hommage.

L’automne était bien présent avec ses feuilles essaimées un peu partout, sa couleur si particulière illuminant nos pas et l’humidité commençant à nous percer les os. Mais qu’à cela ne tienne nous étions devant la maison de Ronsard et nous lui rendions hommage.

Dans le jardin il y avait un joli poisson en fer forgé qui attend le visiteur et tourne le dos au manoir. Et nous étions face à ce domaine bien vide en cette période de l’année. Et puis devant on pouvait voir les armoiries du château sur la porte et sur les hauts de fenêtres « Es veritas filia temporis » avec les fameuses roses autour.

Ce manoir bâtit fin du 15e siècle et qui respire Ronsard et sa finesse. Il y est né en septembre 1524 et y passa une partie de sa jeunesse. La nature voisine du vendômois à travers les forêts de Gâtine, le loir, l’Ile verte et les sources naturelles alentour lui ont inspiré ses poèmes. Il l’exprimait ainsi :

« Quand je suis vingt ou trente mois,

Sans retourner en Vendômois,

Plein de pensées vagabondes,

Plein d’un remords et d’un souci,

Aux rochers je me plains ainsi,

Aux bois, aux antres, et aux ondes »….

Fief médiéval qui fut agrandit par le grand-père et le père de Ronsard pour devenir cette demeure de la Renaissance avec ses bâtiments troglodytiques et son jardin d’un hectare qui est en ce moment en remaniement mais qui normalement des rosiers et des roses. 200 variétés de roses anciennes et modernes créées par le rosiériste André Eve en 2004.

Je ne saurais que vous recommander de visiter ce lieu à la mémoire du poète Ronsard.

Liens :

https://www.bing.com/videos/search?q=maison+de+ronsard&view=detail&mid=1B457408CF06BE1F2E731B457408CF06BE1F2E73&FORM=VIRE

https://www.lesrendez-vousdelapossonniere.fr/le-manoir-de-la-possonnière/

Pour info le manoir est fermé du 1er novembre au 28 mars.

Couture sur Loir, Novembre 2019.

Catégories :Europe, France, Non classéTags:, , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :