La mode à Beyrouth et les boutiques de haute couture


Se promener dans les rues de Beyrouth et admirer les boutiques de mode est un vrai délice !

Que l’on soit dans le quartier de l’Hamra ou bien dans le centre-ville de Beyrouth avec les souks ou les pourtours des souks on se régale.

La ville est faite pour les femmes, pour la beauté et le paraître !

Tout d’abord les habits pour les femmes sont un délice des yeux !

Dans l’Hamra j’ai pu m’amuser à voir des robes longues dorées ou pantalons aux pattes d’éléphants arrondis pour les fêtes de fin d’année, les habits clinquants dorés ou argentés ou noirs avec des vestes en fourrure à manches courtes, ou de strass ou noires avec des cols à fleurs dorées ; ou bien des robes longues rouges pétant, noires avec des fanfreluches au bas, ou mauve cintrée à la taille avec des fanfreluches et des moirures sur le bas ; ou bien des boutiques plus plan-plan mais avec des clins d’œil !

Et puis plus on se promène dans le centre-ville plus la mode internationale est présente :

– des boutiques de mode françaises avoisinent des boutiques de mode libanaise

– des boutiques aux marques internationales comme H§M, Zara ou tant d’autres se trouvent dans les souks modernes, centre commercial en plein centre de la ville.

Mais faisons un petit tour de ces merveilles :

– Zadig et Voltaire que l’on retrouve à plusieurs endroits du centre-ville ;

– Hermès avec ses vitrines si belles que l’on se croirait dans un musée de couleurs, de réalisations abracadabrantes pour nous faire rêver ! Ainsi les couleurs étaient rouge ou bleu sur le ton d’un tourniquet de chevaux ; Et puis les foulards constitutifs de la marque avec les guépards sur fond rouge ou les chevaux et la sellerie – création de cette marque emblématique. Et le cirque à étages, volant avec son hélice sur haut de l’édifice et ses chevaux au centre de la piste ! Du rêve, du rêve et du rêve !

– Aïshti où le monde est moderne et froid, tout de noir ou gris. Pas gai !

– Et Dior qui rivalise de créativité avec son tigre enveloppé de tapisserie de Jouy si typique à la française, en bleu ou rose, avec des robes mi- longues sorte de tutus très classiques dans un style épuré ! Entouré de tous les animaux de l’arche de Noé entre les singes, les perroquets, les tigres, ou bien les girafes – un monde de rêves aussi.

– La vitrine Rolex avec son chemin de fer et son train de rouge et de vert vêtu et les sapins de Noël tous blancs….

La ville rime avec élégance, « clinquance », envie de montrer que la femme est belle et l’habiller n’est pas un moindre mot !

Janvier 2019

Catégories :Liban, Moyen-Orient, Non classéTags:, , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :