MOSCOU : la surprenante avec son art street et ses lieux déjantés


Plus de 25 ans séparent ma dernière visite à Moscou et je m’attendais à des changements…. Mais nous sommes en 2017 et Moscou me déroule sa robe de courtisane… Incroyable la ville est devenue une pin- up à faire jalouser la ville grise que j’ai connue dans les années 90.

Effet waouh assuré ! Et puis un hourra à cette population qui a tout vécu et dont je redécouvre les beautés. Top ! Cela égaie la vie, les jours de grisaille…. Ces murs colorés côtoient les maternelles dites « dietski sad » jardin des enfants littéralement.

On trouve aussi des murs peints avec des fenêtres proche de l’ambassade française en plein centre : on peut déguster les vies de famille avec des jumelles et apprécier les jolis coloris rouge carmin qui ont ré habillé les anciens immeubles des années 1930.

Dans une ruelle un peu coupe-gorge, même si rafraichie et quelque peu colorée, on se trouve face à face avec un moujik qui tient une serpe rouge (de sang ???) et une femme avec soit un bâton bleu ou une arme bleue. Je ne sais mais impressionnant comme accueil ! On n’a pas réellement envie de les croiser. Vraie fresque socialiste des années staliniennes ! A la gloire du peuple sauveur !

Et à la sortie du métro on est face à un jeune cosmonaute ouzbek avec un pigeon sur la tête. Pareil un mur en graffitis dont je ne sais moi-même pas quoi décrire !

Et au Gum, magasin tant connu à Moscou – ancien magasin d’état transformé en sorte de Bon Marché bobo parisien – le magasin à la mode où tout est clinquant et cher – fait pour le touriste et le milliardaire !!! Et là on trouve de jolis bancs recouverts de dessins naïfs – clins d’œil à l’enfance et aux différents contes russes. Ou évoquant juste le bonheur et l’amour !

Et proche de l’Arbat dans une rue d’habitation et dans une cour d’immeubles, un mur avec le célèbre écrivain Boulgakov avec un chat noir en nœud papillon se tenant sur deux balcons de fenêtres au-dessus de sa tête. Les chats doivent aimer car il y en a plein la cour ! Clin d’œil à l’œuvre « Maitre et Marguerite » avec le fameux chat noir. Plus loin on découvre des graffitis avec des phrases du style : « Si je n’étais pas resté si longtemps à la maison sur internet ce travail aurait été réalisé bien plus tôt » Ou bien des grimpeurs !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un autre lieu inconnu de moi s’est révélé grâce un ami moscovite : les sites de l’art contemporain moscovites.

On sort à la gare de Kourskaïa et on file sous un pont où déjà on est mis dans l’ambiance avec des graffitis partout. Parois avec des petits bonhommes blancs et des plafonds colorés fortement. Bizarre comme endroit mais qu’à cela ne tienne. Ambiance, ambiance ! On sent que l’on va vers un endroit particulier. En ressortant on se tape contre un homme bleu et j’imagine que ces décors et cet art de la rue change de manière régulière. Puis le long du chemin de fer à nouveau des couleurs et des peintures à la Kupka ! Et puis de très jolis cœurs avec des poèmes : « Lourd, Pas bien, Rien, Après Rien, Je vais… » Puis de jolis portraits d’hommes à la barbe bien arrangée de couleurs différentes. Ca claque ! Avec la direction d’un barbier pour nettoyer ou faire tailler sa barbe ! Et on arrive après une petite marche au complexe artistique « Vinzavod » (l’usine de vin textuellement) centre de l’art contemporain – rouge et rose ! Et là on découvre un monde artistique déjanté parfois violent, agressif ou juste dérangeant. C’est voulu ! Mais c’est sympa et cela représente la nouvelle Moscou.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un autre endroit pas très loin de Vinzavod est Artplay (centre du design). Là aussi beaucoup de fantaisies et surtout un lieu où les moscovites viennent décorer leur maison ou appartement (textiles, meubles, lampes et décoration en tout genre). Forcement on y trouve tous les nouveaux genres de design ! Mais aussi des galeries …  et des expositions d’art contemporain. On y retrouve cet art street à tous les murs des bâtiments, des poubelles …. Ou de style de collages qui n’en sont pas mais y font penser. Moscou la rebelle, pleine de folies, d’envie d’exprimer ce qu’elle ne peut autrement.

Dans d’autres grandes artères on peut admirer toujours des mémoriaux aux grands écrivains comme Chalamov qui est mort au Goulag. Et puis des dessins le long des murs d’écoles qui expriment les rêves des enfants. Les oiseaux et les lapins de cachant, les enfants jouant avec des cerfs-volants.

Un joli pied de nez et une envie de revenir découvrir cette Moscou fantaisiste tant adorée.

Voici les sites :

http://www.artplay.ru/

http://www.winzavod.ru/

http://www.winzavod.ru/eng/

Catégories :Europe, Non classé, RussieTags:, , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :